Search here...
TOP
Feel good

Mes astuces pour économiser efficacement

On se retrouve aujourd’hui avec un sujet que beaucoup d’entre nous affectionnent : comment économiser au quotidien ? Contrairement à ce qu’on pourrait attendre de ce type d’article, je ne vais pas vous proposer de traquer la moindre réduction, ou d’utiliser un système de cashback. En effet, je préfère me focaliser sur ce qui se passe en amont, sur la création du besoin ou de l’envie, et sur le retour à l’authentique, et aux choses saines.

Il y a environ un an, j’ai pris du recul sur ma situation économique et sur ma vie de consommatrice. Bien qu’ayant un salaire me permettant d’être à l’aise, j’ai décidé de limiter mes achats non indispensables, je pense notamment aux vêtements, à la déco, aux gadgets, aux divers accessoires, etc. Au départ, le but était de mettre un peu plus d’argent de côté, mais c’est très vite devenu une habitude et un style de vie.

Mais comment limiter les tentations ? Comment économiser sans sacrifier son confort ? Comment vivre sainement sans dépenser des sommes folles ? Voici mes astuces pour économiser sans se frustrer !

Faire un inventaire des dépenses

C’est la première chose que j’ai fait pour bien me rendre compte de ce que je gagne, et surtout ce que je dépense tous les mois. Le but est de voir si la balance est stable, et si certaines dépenses pourraient être évitées, ou en tout cas, revues à la baisse. Pendant plusieurs mois, j’ai listé les dépenses qui auraient pu être évitées. Cela m’a permis d’amorcer une vraie réflexion autour du besoin et de l’envie.

Se poser les bonnes questions

Suite à cet inventaire, j’ai pris l’habitude de me poser quelques questions avant tout achat. Pour commencer : est-ce un besoin ou une envie ? Si c’est une envie, j’essaie de laisser passer quelques jours avant de craquer. La plupart du temps, j’ai constaté que l’envie passe rapidement. Pour aller un peu plus loin, je me pose également les questions : pourquoi en ai-je envie ? Si je l’achète, qu’est-ce que cela va changer dans ma vie ? Les réponses varient énormément en fonction de l’objet, et sont très personnelles.

Je raisonne également en terme de temps. En effet, je perçois tous les mois un salaire. Ce salaire est payé suite à un nombre d’heures de travail. Quand je dépense mon salaire, je dépense donc le temps que j’ai passé ce mois-ci au travail. Au moment de l’achat, la question que je me pose alors est : est-ce légitime de dépenser xx heures ou xx jours de travail dans cet achat ? Quand l’achat est vraiment peu utile, la réponse est généralement non et donc je ne dépense pas.

Se désinscrire des newsletters

C’est une des solutions que j’ai mis en place en premier, et j’ai vraiment été impressionnée par son efficacité ! Il s’agit simplement de limiter les sources de tentations, d’être moins stimulée, et de se protéger face aux discours marketing des marques. Concrètement, il s’agit d’aller sur sa boite mail, et de se désinscrire de toutes les newsletters qui vous incitent à acheter. Pour ma part, c’était principalement des marques de prêt-à-porter. Je recevais donc toutes les promotions, et il n’était pas rare que j’aille faire du shopping suite à la réception d’un email ! Ce qui est un peu paradoxale quand on sait que j’ai travaillé dans une enseigne de prêt-à-porter et que je connais donc très bien les mécanismes des promotions…

Avec le temps, je me suis rendue compte que nous sommes sollicité sur tous les supports possibles : la télévision, les réseaux sociaux, les pubs diverses dans la rue, dans les magasines, etc. Pour ce qui est des réseaux sociaux, vous aurez remarqué qu’Instagram est une grande source de tentations avec les influenceurs qui vantent les mérites de tout et n’importe quoi. Éviter ce genre de publication me permet de ne pas être tentée par la dernière babiole à la mode. Là aussi, il s’agit de se désabonner de certains comptes lorsque vous voyez trop de mises en avant de produits ou de partenariats. Concernant la télévision, le moyen le plus simple est de l’éteindre. C’est radical, mais terriblement efficace ! Bien sûr, nous ne pouvons pas éviter toutes les publicités, mais limiter son exposition est possible.

Éviter les centres commerciaux

Dans la même thématique que le point précédent, j’évite un maximum les centres commerciaux, qui sont, à mes yeux, de vrais temples de la consommation. Gardez en tête que chaque vitrine tente d’attirer votre attention avec des promotions toujours plus alléchantes. Les promotions et remises ne sont pas là pour vous faire plaisir, elles sont là pour augmenter le chiffre d’affaire d’une enseigne. Autrement dit, pour vous faire dépenser.

Désormais, je me rend très peu dans les centres commerciaux pour éviter toutes tentations et pour ne pas perdre mon temps.

Cueillir ses fruits et légumes

C’est un des changements que j’apprécie le plus dans ma vie. En septembre 2018, nous avons été cueillir pour la première fois nos fruits et légumes dans une ferme à proximité de Rennes. Pour ma part, ce fut une révélation ! Les produits sont de qualité, ils ont du goût, ils sont abordables, et ça nous fait une balade en plein air ! Je trouve ce principe vraiment très agréable, je le vis un peu comme un retour aux sources, un retour à la terre sans avoir tous les désagréments. L’inconvénient c’est que la cueillette est fermée en hiver. Mais la solution que j’ai trouvé est de consommer bio et de saison pendant cette période. Certes, les produits bio sont un peu plus cher que les produits conventionnels, mais le goût et la qualité valent bien quelques euros en plus !

Ah oui, j’oubliais ! Cueillir ses fruits et légumes est une activité zéro déchet ! Il vous suffit de venir avec vos contenants et sacs. Ce mode de consommation à donc tout bon !

Cuisiner des aliments bruts

Dans le prolongement du point précédent, je mets un point d’honneur à cuisiner, et je privilégie systématiquement des aliments bruts, simples, de saison et si possible locaux. Depuis que j’utilise ce type de produits, j’ai remarqué que mon budget alimentation est devenu plus raisonnable. Je peux même me permettre d’acheter mes fruits et légumes en magasin bio lorsque la cueillette est fermée en hiver.

Acheter un vélo d’occasion

Récemment, j’ai acheté un vélo d’occasion et je trouve que c’est un super investissement, car il m’aide à économiser sur plusieurs aspects. En plus de ne plus me déplacer en voiture sur des trajets relativement court, il me permet de faire du sport sans dépenser 40€ tous les mois dans une salle de sport. J’ai donc pu me désinscrire de cette salle, et le comble c’est que je fais beaucoup plus d’exercice qu’avant ! En effet, j’ai remarqué que le sport en salle n’était vraiment pas fait pour moi. Il me faut de l’air, la nature, le chant des oiseaux, le soleil ! Faire du vélo me permet de prendre vraiment du plaisir et de bouger mon popotin sans vraiment m’en rendre compte.

Faire ses cosmétiques et produits d’entretien

Vous le savez déjà, je fabrique mes propres cosmétiques depuis plusieurs années. Dans ce domaine là aussi, je veille à utiliser des ingrédients les plus bruts possibles. J’affectionne particulièrement le beurre de Karité et l’huile d’Olive (venue tout droit de Kabylie). Je les utilise pure, ou en mélange pour réaliser un soin hydratant par exemple. Depuis plusieurs mois, je limite mes dépenses dans les actifs cosmétiques et huiles essentielles. Je préfère utiliser un minimum d’ingrédients dans une recette, car j’ai souvent remarqué qu’une formulation simple est tout autant efficace !

Je réalise aussi mes produits ménagers : lessives, bloc wc, nettoyant pour le sol, etc. C’est très économique et sain, donc il ne faut pas s’en priver !

Et vous, quelles sont vos astuces pour économiser au quotidien ?
Avez-vous déjà testé une de mes astuces ?

«

1 COMMENT

  • Marie

    Hello ! j’ai beaucoup aimé cet article, j’ai moi aussi été une grosse consommatrice de fast fashion et en fait, je pense que tout est une question de volonté et de remise en question, sur savoir ce dont on en a vraiment besoin. Je me suis moi aussi désinscrite de toutes les newsletter (notamment Asos, la pire) et j’essaie le plus possible d’éviter les achats en ligne. Ah, et j’ai arrêtée de suivre certaines influence uses qui me faisaient constamment craquer.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *